• Home
  • Actualités
  • Ain : Policier hors service tabassé dans son jardin, il tire sur le groupe d’agresseurs

Ain : Policier hors service tabassé dans son jardin, il tire sur le groupe d’agresseurs

Le policier a été littéralement passée à tabac et s’est vu prescrire 31 jours d’ITT. Six suspects ont été interpellés ce mercredi.

Tout s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans une petite localité du Bugey (Ain). Le policier affecté à la police aux frontières (PAF) dans le Pays de Gex, avait terminé son service et rentrait chez lui lorsqu’il a trouvé deux individus dans son jardin, très éméchés.

Il remarque deux individus alcoolisés dans son jardin

A proximité de son domicile se déroulait une soirée dans la salle des fêtes communale, consacrée à la fin du baccalauréat selon Le Dauphiné qui révèle cette affaire.

Le policier a naturellement demandé aux deux hommes de sortir de son jardin. Ces derniers ont alors insulté le propriétaire des lieux et l’ont menacé. La situation a alors totalement dégénéré, décrite comme une scène de « violence extrême » par le quotidien.

Un groupe d’une quinzaine d’individus

L’un des individus a déclaré qu’il connaissait la qualité de policier de l’habitant. « Je le connais, il est flic ». Un groupe d’une quinzaine d’individus s’est formé devant le domicile du policier, qui a choisi de mettre son brassard Police, déclinant sa qualité et se saisissant de son arme de service, au vu de l’agressivité des nombreux individus. L’homme a en fait décidé d’anticiper une attaque du groupe d’individus. Et il n’a pas eu tort.

Ils tabassent le policier hors service, celui-ci tire pour se défendre

Car le pire était à venir. L’agressivité des individus qu’il a en face de lui s’est décuplée. Le policier a été roué de coups, il a reçu notamment un coup de bouteille sur la tête explique le journal. Ce dernier a fait feu à quatre reprises pour se défendre face aux nombreux assaillants. L’un d’entre-eux a été blessé à la jambe.

L’arme du policier volée

La victime est malgré tout, de nouveau roué de coups par les agresseurs, qui utilisent un panneau de signalisation pour le frapper. Ces derniers ont également dérobé son arme de service.

Gravement blessé, le fonctionnaire s’est vu prescrire 31 jours d’ITT (Incapacité Totale de Travail).

L’enquête a été confiée à la direction interrégionale de police judiciaire (DIPJ) de Lyon, pour violences aggravées. L’usage de l’arme du policier a déclenché une seconde enquête, confiée à l’inspection générale de la police nationale (IGPN).

L’arme de service du fonctionnaire a pu être retrouvée par les enquêteurs. Ce mercredi, six suspects âgés d’une vingtaines d’années ont été interpellés et placés en garde à vue, où ils étaient toujours jeudi.

Source / Lire la suite : Cliquez-ici.

3 Comments

  • Jean.luc

    6 juillet 2018 at 17 h 06 min

    À partir du moment où certains individus n’ont aucun respect pour les gens qui représentent l’autorité, il n’ont plus aucune limite dans la violence.D’autant plus qu’ils ne risquent pas grand chose devant un tribunal.
    Il faut absolument que dans ce pays, policiers et gendarmes puissent faire un contrôle routier sans que pour autant cela ne tourne à l’émeute.
    Malheureusement, je crains que le mal est bien enraciné et qu’il sera difficile de revenir en arrière, surtout quand certains politiciens mettent encore de l’huile sur le feu !

    Répondre
    • smain susini

      7 juillet 2018 at 9 h 14 min

      aucun respecte pour les representant des forces publiques,pour ce pays ,pour son hymne national ausquel des citoyens ont libere la planete avec les bolcheveque de l ‘esclavage des hommes

Laisser un commentaire