Le centre d’appel de la drogue fournissait 900 clients

Six hommes, qui faisaient partie de ce réseau basé à Champigny, viennent d’être écroués.

Un coup de téléphone au mauvais numéro. Voilà ce qui a précipité le démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue à Champigny. Un des livreurs, qui était sur écoute, s’est trompé de ligne ce qui a permis aux enquêteurs du SDPJ 94 de remonter jusqu’aux responsables de ce centre d’appel qui fournissait 900 clients du Val-de-Marne et de Paris.

Six hommes, de la tête pensante au logisticien, viennent d’être placés en détention provisoire à Fresnes en attendant leur procès au mois de mai.

50 000 € de chiffre d’affaires par mois

L’objectif était de cloisonner chaque membre du réseau. La drogue était entreposée chez une « nourrice ». En l’occurrence, une quadragénaire de Champigny qui laissait à disposition la cave de son immeuble en échange d’un peu de produit pour sa consommation personnelle.
Depuis combien de temps ce centre d’appel fonctionnait ? Difficile à dire. Mais en analysant le travail de l’ensemble des livreurs, les enquêteurs parviennent à calculer que chaque mois le réseau écoulait près de 4 kg d’herbe, 2 kg de résine et peu de cocaïne pour un chiffre d’affaires d’environ 50 000 €. « Deux des membres faisaient des allers-retours avec la Belgique sans doute pour aller chercher le produit », a constaté un policier.
« Finalement, le centre d’appel était vraiment bien organisé et les clients très satisfaits, note un enquêteur. D’ailleurs, on a trouvé de tout parmi eux. Des cadres fatigués qui voulaient fumer un joint, des Parisiens qui s’apprêtaient à passer une soirée entre amis… » Sur les neuf personnes interpellées le 20 mars, dont l’exploitant du centre d’appel, six ont finalement été déférées au tribunal de Créteil.

Source / Lire la suite : Cliquez-ici.

Laisser un commentaire