Fake News : Les militaires vont tirer sur la foule

Depuis l’annonce du gouvernement concernant l’utilisation des militaires pour sécuriser des lieux et bâtiments institutionnels (alors que c’est déjà le cas depuis longtemps), de nombreuses personnes lancent des Fakes News sur les groupes Facebook des Gilets Jaunes.

La vidéo fait comprendre que les militaires participeront au maintien de l’ordre, donneront l’instruction aux manifestants de partir, et qu’au bout de trois sommations, ils feront feu sur la foule. De nombreuses réactions hostiles à cette mesure sont lisibles sous cette vidéo, qui à été postés de nombreuses fois.

Il s’agit d’un montage pour attiser la haine et la colère

Il s’agit en réalité d’un montage ! Le début de la vidéo parle effectivement des militaires, mais s’ensuit une coupure pour venir à un autre plan. La discussion n’est plus sur l’armée, mais sur les Policiers et Gendarmes pendant un maintien de l’ordre face à des individus violents.

“Il y aura des sommations” : Cette mesure concerne le maintien de l’ordre habituel. Les Forces de l’Ordre après plusieurs sommations (en fonction de la situation) pourront procéder immédiatement à une charge à l’encontre des manifestants violents.

Ils croient aux fakes news et appellent à une manifestation armé

Les réactions de certains internautes sont d’une violence ! Certains appellent à “sortir les fusils” ou “venir avec des armes” pour se protéger de l’assaut des militaires.

Depuis le début du mouvement c’est plus d’un millier de Fakes News qui ont été diffusées sur ce genre de groupe, une stratégie efficace car une grande majorité des adhérents y croient, et augmentent ainsi leur sentiment de violence.

3 Comments

  • Flo

    22 mars 2019 at 18 h 00 min

    Exactement. Les gilets jaunes ne font pas la majorité, très loin de là. Dans mon entourage, je ne connais pas une seule personne qui approuve les gilets jaunes. Et mon entourage est vaste. Il faut que ça cesse, le mouvement n’a plus lieu d’être. Les revendications ne tiennent plus la route et la haine a pris la place du gilet jaune d’origine. Regardez toutes ces autres manifestations nombreuses, sans violence et sans haine. On peut revendiquer quelque chose sans forcément tout mettre dans un même panier. Le problème macron, si on le regarde bien, c’est le problème des présidents avant lui. Tout remonte à Mitterrand et tout se dégénère depuis. Macron récolte la tempête parce qu’il est hautin et ça ne plait pas. C’était une excuse pour passer à l’acte. Mais le vrai problème, ce n’est pas lui. C’est un ensemble de mesures qui ont commencées il y a longtemps et pour lesquelles nous ne pouvons plus faire machine arrière car il n’y a pas de solution facile. Tout ce qu’ils proposeront ne plairont pas. Pourtant, il faut bien trouver de l’argent. Non ? Avec les gilets jaunes, nous perdons de l’argent et les médias en gagnent. Alors stop à la bêtise, il faut accepter que le mouvement n’est plus valable. Oui pour manifester, oui pour défendre les retraites et nos autres intérêts, mais pas en gilet jaune et en cessant de tout mélanger !

    Répondre
  • françois di giacomo

    22 mars 2019 at 8 h 13 min

    j’ai 70 ans j’ai jamais connu de tels pagailles ( à part mai 68 ) nous avons un Président de la République jeune, égoiste, personnel, arrogant, bizarre, psychopathe,,,qui ne veut rien lacher
    mais DE GAULLE lui il a bien compris que c’est le peuple qui décide et non une seule personne

    Répondre
    • Romain COISPINE

      22 mars 2019 at 14 h 43 min

      Le peuple c’est pas 50 000 personnes dans la rue. Ni même 1 million si on prend en compte ceux qui ne peuvent pas manifester. Que faites-vous des 44 autres ? (Pour rappel 45 millions de personnes sur les listes électorales)

Laisser un commentaire