• Home
  • Actualités
  • Indemniser les heures sup’ des policiers non-payées ? Non, répond une ministre.

Indemniser les heures sup’ des policiers non-payées ? Non, répond une ministre.

Les policiers et gendarmes sont mis à très rude épreuve pour contrer la menace terroriste. Bilan: l’Etat leur doit des millions d’heures supplémentaires à ce stade ni payées ni récupérées. Les membres des forces de l’ordre seront-ils indemnisés ? Non, a répondu en substance ce mardi matin Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l’Intérieur.

Crise des forces de l’ordre

“Malaise”, “crise”, “au bord de la rupture” : un rapport du Sénat dresse un bilan alarmant sur “l’état de la sécurité intérieure” en France. Les policiers et gendarmes sont ainsi mis à très rude épreuve -et depuis désormais des années- du fait de la menace terroriste qui plane sur le pays. Aux rythmes de travail “pénibles et déstructurant” s’ajoutent ainsi des millions d’heures supplémentaires effectuées par les officiers mais, à ce stade, ni payées ni récupérées. Pourtant, l’Etat ne vas pas indemniser, a prévenu en substance ce mardi 3 au matin sur France-inter.fr Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l’Intérieur.

Interrogée sur ces 21,82 millions d’heures supplémentaires que totalisent les membres des forces de l’ordre et dont ils attendent toujours une juste contrepartie, la ministre Jacqueline Gourault a répondu que le gouvernement est “tout à fait conscient de cette situation” et a avancé les créations de postes (“10.000 dans le quinquennat”) promises par l’exécutif.

Indemniser les policiers, pourquoi faire ?

“Il y a eu des discussions” sur le passif d’heures supplémentaires, a également précisé la ministre. Mais “pas pour indemniser” ce temps de travail réalisé par les agents en sus de leur service normal, a immédiatement précisé la ministre. Jacqueline Gourault a développé en précisant que l’objectif du gouvernement est plutôt de trouver le moyen que “la pression soit moins forte” sur les policiers via la “récupération” de ces heures.

Reste à savoir sur quelle base le dispositif sera pensé. Ainsi, comme pour une écrasante majorité des Français, les heures supplémentaires des policiers sont majorées et cela est justifié de par la dureté de leur travail.

Ces heures ne sont pas assez bien payées, selon les données de la Direction générale de la police nationale que citait la cour des comptes en 2013: 829.922 heures supplémentaires effectuées par les agents de police entre juillet 2011 et juin 2012 avaient alors donné lieu à une rémunération supplémentaire de 10 euros l’heure sup’.  Une somme que Manuel Valls, qui était encore ministre de l’Intérieur, jugeait alors “justifiée”.

Source : francesoir.fr

SoutienAuxForcesDeLordre

5 Comments

  • Salazar

    8 juillet 2018 at 8 h 21 min

    On a qu’à arrêter de faire du social avec les sans papiers et payer nos fonctionnaires de police cette dame ne peut pas comprendre elle pété dans la soie ou on a vu que nos forces de l’ordre bosse bénévolement à part se faire buter puisqu’il n’y a plus de justice

    Répondre
    • GOMMERAIS

      8 juillet 2018 at 9 h 40 min

      Conneries, ce n’est pas parce que l’on arrêtera de faire du “social” avec les sans papiers que les fonctionnaires seront mieux payés, la preuve les élus + 20% et les maires des grandes villes +40%, mais les pauvres cloches qui croient que ce sont les sans papiers qui pillent la nation sont vraiment des naïfs !, qui se feront toujours entuber.

Laisser un commentaire