• Home
  • Actualités
  • Interventions de Police : Vague de diffamations sur les réseaux sociaux

Interventions de Police : Vague de diffamations sur les réseaux sociaux

Depuis plusieurs semaines maintenant, des groupes “anti-flics”, notamment d’extrême gauche et des mouvements anarchistes, diffusent de nombreux fake-news afin de faire monter la haine sociale.

De nombreuses interventions et interpellations de la part des Forces de l’Ordre sont filmées et diffusées en ajoutant soigneusement des commentaires afin de créer un contexte totalement diffamatoire.

Un policier dénigre un Turc durant un contrôle

L’association radicale qui se prénomme honteusement “Urgence Notre Police Assassine” s’est amusée sur les réseaux sociaux à diffuser une vidéo de ce qui ressemble à un contrôle routier. Il s’agit en réalité d’une vidéo montée de toute pièce par un “humoriste étranger” dans laquelle il répond au policier tenant des propos vis à vis des restaurants turcs par le fait que les Français puent la merde.

Lors d’un simple contrôle, les policiers ont décidés d’agresser sans raison un citoyen

Encore une super fake-news de cette association. Apparemment des policiers s’ennuyaient et auraient décidés de tabasser l’habitant d’une citée. La vérité est que l’individu devait être interpellé par la patrouille mais celui-ci s’est rebellé (jusqu’à se défaire de ses vêtements afin que les policiers puissent avoir moins de zone de prise) et à tenté de rameuter d’autres habitants pour l’aider à fuir l’interpellation.

Un policier tabasse au sol une femme voilée

Plusieurs groupes et internautes ont partagés une vidéo, dont le contexte expliqué est un policier qui tabasse une femme voilée au sol, allant même jusqu’à essayer de lui casser le bras. Encore un beau mensonge. Il s’agit d’une vidéo datant de 2018, où un équipage de police essai d’interpeller un étudiant portant une capuche et ayant commis des délits. Celui-ci se débat et force sur ces bras afin que les policiers ne puissent pas lui mettre les menottes. Un fonctionnaire décide alors de lui faire une clé de bras lui donnant ainsi la possibilité de menotter l’individu.

Un pompier se fait tirer dessus au LBD à bout portant

Un pompier manifestant pacifiquement sans violence, se serait fait tirer dessus au LBD à bout portant. Le projectile aurait touché sa cuisse et même déchiré son pantalon d’intervention. Il faut savoir que le projectile du LBD40 n’a pas de pouvoir perforant, et ne provoque aucune déchirure vestimentaire. L’hématome provoqué par le projectile du LBD40 tiré à bout portant provoque une boursouflure rouge/bleu qui peut parfois légèrement saigner en fonction de l’angle de l’impact. L’impact d’un LBD laisse une trace de cercle pratiquement parfait. Quoi qu’il en soit, la blessure (si il s’agit réellement d’une blessure), ressemblerait plus à un coup de matraque (surement donné lors des jets de projectiles ou de tentative de débordement sur le périphérique parisien), et le pantalon pourrait être déchirée par l’individu lui même afin d’augmenter le spectacle dramatique de la vidéo.

Des policiers agressent une femme voilée pour lui retirer son voile et tuent son chien

Sur Ile-Saint-Denis un équipage de police aurait décidé d’agresser une femme voilée dans sa voiture afin de lui arracher son voile. Ils auraient aussi tuer le chien d’un passant qui serait venu l’aider. Vous l’aurez compris, c’est encore une fake-news. L’équipage de police remarque un véhicule roulant à vive allure sur une voie de tramway. Les policiers décident de contrôler cette voiture mais la conductrice refuse le contrôle et insulte les policiers, allant même jusqu’à tenir des propos faisant l’apologie du terrorisme. C’est au moment d’interpeller la conductrice que la vidéo démarre. Un chien est sortie de l’habitacle du véhicule et s’est dirigé de manière agressif vers les fonctionnaires de police. Ils n’ont eux d’autre choix que de tirer.

One Comment

Laisser un commentaire