• Home
  • Faits divers
  • Narbonne : Une gendarmerie prise d’assaut et pillée par les manifestants

Narbonne : Une gendarmerie prise d’assaut et pillée par les manifestants

Le Lieutenant Soual s’est exprimé pour la première fois après les événements du 1er décembre 2018 au péage de Narbonne. Pour information, vers 21 h 30, des manifestants avaient mis le feu à l’échangeur audois, situé juste à côté d’un peloton autoroutier de gendarmerie.

Un épisode méconnu

Les gendarmes ont reçu l’ordre de battre en retraite. Avant de fuir, ils ont du charger un maximum de matériel dans les véhicules ainsi que l’armement pour ne pas qu’ils tombent entre les mains des manifestants.

Dans ce reportage, qui sera diffusé en intégralité le lundi 8 avril, à 20 h 40, sur BFMT, le lieutenant raconte comment il a dû abandonner les locaux avec ses hommes et évacuer les armes pour éviter qu’elles tombent aux mains des “gilets jaunes”. Effrayant !

Source / Lire la suite : Cliquez-ici.

3 Comments

  • jean-olivier Rivelois

    3 avril 2019 at 20 h 04 min

    BONSOIR,mais c/est incroyable de voir ses gendarmes devoir quitter leur caserne pour laisser les PUTAINS DE GILETS JAUNES envahir tout ça.C/est le monde a l/envers,mais ou ou vas c/est horrible cette violence qui monte de jour en jour.Je suis de tout coeur avec les GENDARMES!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  • Didier Rouaix

    3 avril 2019 at 15 h 02 min

    cela me rappelle les envahissements des gendarmeries en nouvelle Calédonie, au moment des événements d’Ouvéa, ou les consignes aux gendarmes étaient de ne pas bouger……

    Répondre

Laisser un commentaire