Un homme tué par un gendarme menacé d’une arme factice.

Dans la nuit de vendredi à samedi, à Chinon (Indre-et-Loire), un gendarme a tué un homme qui le menaçait avec une arme qui s’est avérée factice.

Un homme a été tué dans la nuit de vendredi à samedi par un gendarme à Chinon (Indre-et-Loire) qu’il menaçait d’une arme factice, a-t-on appris auprès de Jean-Luc Beck, procureur de Tours.

« Les gendarmes ont été appelés sur un tapage nocturne, ils ont été confrontés à un individu excité et a priori alcoolisé. L’un des deux gendarmes essaye de le calmer, de dialoguer. L’individu a une main dans le dos et s’avance vers les gendarmes et sort un pistolet », a déclaré M. Beck à l’AFP.

L’un des gendarmes a tiré à deux reprises, l’une des balles a touché l’homme au ventre. « L’arme se révèle être factice mais de bonne facture », a précisé le procureur de Tours.

Pour lire la suite : Cliquez-ici. 

One Comment

  • MONIER Daniel

    24 juin 2018 at 10 h 00 min

    Les armes factices , aujourd’hui sont réalisées au détail près qu’il est impossible de lesreconnaitre, surtout dans le feu de l’action.Je crains toutefois que le gendarme en prenne plein la g… à cause d’un connard qui voulait jouer Rambo.Dans ces cas là on ne peut pas discuter.

    Répondre

Laisser un commentaire